Tailler un arbre fruitier

Sommaire

Prunier, pommier ou cerisier, il est essentiel que votre arbre fruitier soit taillé, sa floraison sera favorisée et sa fructification n’en sera que plus abondante.

Tailler un arbre fruitier permet ainsi :

  • d'orienter les rameaux vers l’horizontal (naturellement, l’arbre a tendance à se développer verticalement) et ainsi d'augmenter leur exposition au soleil ;
  • de supprimer du bois mort ;
  • de raccourcir des branches pour limiter l'épuisement de l'arbre et éviter la diminution de la fructification.

Mais attention, la taille des arbres fruitiers ne s’improvise pas, apprenez les règles de base.

Conseils pour le choix du sécateur

Avant d’acheter un sécateur, il est fortement conseillé de le prendre en main, vous devez pouvoir :

  • l’ouvrir et le fermer facilement ;
  • actionner le mécanisme de verrouillage des lames sans difficulté ;
  • ressentir un certain confort entre paume et doigts, les poignées ergonomiques y seront alors pour beaucoup.

Choisissez un sécateur dit à lames « franches » (une lame affûtée qui vient glisser le long d’une contre-lame), qui produit une coupe nette (à l’inverse des sécateurs à enclume).

Désinfectez le sécateur avant l’usage avec de l’alcool à brûler (il reste un grand vecteur de maladies).

Quand tailler un arbre fruitier ?

Selon l’arbre fruitier, plusieurs tailles sont envisageables :

  • En hiver, pour les arbres à pépins (pommier, poirier).
  • En fin d’été, pour les arbres à noyaux : cerisier, pêcher, abricotier, prunier…
  • De novembre à mars, pour les arbres en formation.

Bon à savoir : sachez qu’une mauvaise taille est préférable à pas de taille du tout.

1. Préparez la taille

Avant de vous lancer, sachez repérer les deux types de bourgeon existant :

  • les bourgeons à fleurs : enflés, perpendiculaires au bois, ils donneront des fruits ;
  • les bourgeons végétatifs, dits à bois : longs et pointus, parfois collés au bois, ils donneront une branche.

Au préalable à la taille, il est important de procéder au nettoyage de l’arbre en vous aidant au besoin de la double échelle. Veillez à la positionner sur un terrain bien plat et dans l'idéal à être accompagné (une chute est vite arrivée).

Attention : ne vous amusez pas à monter dans l’arbre, certains arbres fruitiers ont un bois cassant.

  • Retirez tout le bois mort de l’arbre en le sectionnant au sécateur ou au coupe-branches.
  • Supprimez aussi les rameaux abîmés ou les extrémités mortes.
  • S’ils restent des fruits desséchés accrochés aux branches, retirez-les.

2. Éclaircissez l'arbre

Cette opération d’éclaircissement a pour fonction d’apporter de la lumière au centre de l’arbre et de favoriser ainsi une fructification équilibrée.

  • Supprimez les branches tournées vers l’intérieur.
  • Laissez accessible du mieux possible le cœur de l’arbre.
  • Coupez tous les petits rameaux verticaux.

3. Taillez

  • Commencez par une branche horizontale devant vous, puis tournez autour de l’arbre.
  • Réduisez la longueur des branches principales horizontales (d’un à deux tiers environ), les branches latérales en seront stimulées.
  • Faites de même pour les branches principales verticales (d’un à deux tiers environ), au-dessus d’un bourgeon à bois si vous cherchez à stimuler sa croissance. N’hésitez pas, elles ne donneront aucun fruit.
  • Rabattez les branches latérales (en laissant 2 ou 3 bourgeons végétatifs) au niveau d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour que la future branche se développe plus facilement.
  • Éliminez les gourmands (rejets vigoureux qui poussent sur le tronc et qui pompent la sève sans espoir d’une fructification).
  • Éloignez-vous régulièrement de l’arbre pour juger de sa silhouette.
  • Supprimez les branches afin de lui conserver une forme la plus harmonieuse possible.

4. Soignez l’arbre fruitier après sa taille

  • Appliquez au pinceau ou à la spatule du mastic à cicatriser sur les sections des plus grosses branches coupées, l’arbre en sera moins fragilisé.
  • En prévention des maladies, traitez l’arbre en pulvérisant une solution de bouillie bordelaise à l'aide d'un pulvérisateur de jardin.

Cas particulier : Taillez un arbre en formation

La taille d’un arbre en formation est importante, elle détermine sa charpente.

  • Supprimez les branches qui se croisent.
  • Éliminez les rejets qui ont poussé sur le tronc à moins d’un mètre du sol.
  • Forcez la pousse de branches manquantes en rabattant des branches existantes mais au niveau de bourgeons orientés dans la bonne direction.
  • Rabattez les branches latérales pour stimuler la pousse principale.
  • La première année, éliminez tous les fruits pour ne pas fatiguer l’arbre.

Ces pros peuvent vous aider