Tailler un noisetier

Sommaire

La taille du noisetier sert essentiellement à former l'arbre ou l'arbuste. Elle a peu d'effet sur la production de noisettes, qui dépend surtout des conditions climatiques lorsque les premières fleurs apparaissent. Cela se déroule entre la mi-décembre et la mi-mars selon les variétés (attention : une variété compatible doit fleurir à proximité pour que la fécondation se réalise).

Voici pas à pas comment tailler un noisetier.

Zoom sur la taille du noisetier

Grâce à leur tendance à drageonner, les noisetiers (Corylus avellana et hybrides) sont des arbres qui forment pour la plupart de grosses touffes épaisses atteignant 4 m de hauteur assez rapidement. Certains professionnels préfèrent cependant conduire les sujets sur tige courte afin de récolter les noisettes par secouage de l'arbre. Par ailleurs, le noisetier de Lombardie (Corylus maxima) possède une architecture plus arborescente même s’il demeure un arbre de faible taille, à tronc court. Le noisetier de ByzanceCorylus colurna, forme quant à lui un véritable tronc de 10-15 m de haut en plantation urbaine, 20-25 m dans la nature. Il s'emploie ainsi fréquemment comme arbre d'alignement le long de voies piétonnes.

Taillez vos noisetiers en fonction de l'usage que vous souhaitez en faire :

  • en touffes pour former un arbuste isolé, une haie destinée à occulter la vue, protéger du vent, occuper le fond du jardin, créer une lisière de bosquet ;
  • en gobelet pour former un verger ;
  • en arbre sur tige muni d'une flèche (noisetier de Byzance uniquement) pour faire de l'ombrage.

1. Formez un noisetier en touffes ou sur tige

L'aspect de départ du jeune plant facilite plus ou moins la réalisation de la forme souhaitée. Sont énoncées ici les tailles à mener par ordre croissant de difficulté en fonction de votre objectif : obtenir des touffes ou un arbre sur tronc (gobelet ou tige fléchée).

Cette taille s'effectue sur le jeune plant durant l'hiver qui suit la plantation d'automne ou en même temps si vous plantez durant la période hivernale.

Pour obtenir des touffes

Les jeunes arbres souvent issus de marcottage des branches basses, de bouturage ou extraction de drageons présentent des formes assez hétérogènes, avec des sujets plus ou moins branchus à des niveaux différents.

Procédez ainsi :

  • Sur un sujet branchu à sa base (cas 1) :
    • Rabattez l'axe central à 10-15 cm du sol.
    • Conservez 3-4 branches bien réparties que vous raccourcissez de 1/3 de leur longueur si elles sont longues.
  • Sur un sujet branchu en hauteur à 50-70 cm (cas 2) :
    • Rabattez le tronc à 30 cm.
    • Ôtez les 2-3 yeux les plus hauts (éborgnage).
  • Sur un sujet non branchu (cas 3) :
    • Coupez le tronc à 40-50 cm.
    • Ôtez à la main les bourgeons (éborgnage) situés au-dessus de 20 cm de hauteur de manière à favoriser le développement de tiges basses.

Lors de l'hiver suivant (n+1) :

  • Laissez croître les 3-4 branches principales qui vont constituer la touffe sans les tailler.
  • Réduisez légèrement la longueur des nouveaux drageons.

Lors de l'hiver n+2 :

  • Ôtez chaque branche ayant poussé au cours des derniers mois afin de limiter le nombre de branches à 8-12.
  • Pensez à dégager le milieu de la touffe.

Pour obtenir un petit arbre sur tronc court (gobelet)

  • Sur un sujet non branchu (cas 1) :
    • Taillez l'axe à 50-60 cm de hauteur.
    • Sélectionnez 4-5 bourgeons bien répartis sous la coupe et éborgnez les autres yeux.
  • Sur un sujet branchu en hauteur à 50-70 cm du sol (cas 2) :
    • Conservez 4-5 branches situées au-dessus de 50 cm et coupez leur pointe.
    • Supprimez les autres branches.
  • Sur un sujet branchu à sa base (cas 3) :
    • Coupez l'axe central à 50-60 cm.
    • Supprimez les branches basses jusqu'à 40 cm de hauteur de tronc.
    • Rabattez légèrement les 3-4 rameaux restants.

Un an plus tard :

  • Si une des branches vient à se redresser au centre de l'arbre, coupez-la à ras.
  • Ne conservez que les 4-5 charpentières évasées partant du tronc.
  • Réduisez l'une d'entre elles si elle venait à dominer les autres (à grandir plus que les autres).

Deux ans plus tard :

  • Coupez les pointes des prolongements de 4-5 charpentières et les pousses concurrentes.
  • Supprimez les gourmands apparaissant au milieu de la couronne.

Pour obtenir un arbre fléché (haute-tige) avec le noisetier de Byzance

Rappelons que cette espèce (Corylus colurna) forme un arbre naturellement, ce qui signifie qu'elle possède un tronc unique et privilégie une croissance en hauteur.

Procédez comme pour la taille de formation d'un arbre d'alignement :

  • Conservez la flèche.
  • Ôtez les branches mal placées, qui se croisent ou qui sont trop verticales.
  • Supprimez au fil des ans les branches basses de façon à relever le houppier à la hauteur désirée.

Les années qui suivent :

Procédez à la taille d'entretien de l’arbre d'ornement afin de :

  • supprimer le bois mort ;
  • aérer la couronne qui finit par perdre sa flèche.

2. Effectuez une taille pour faire fructifier le noisetier

Cette taille est facultative mais elle permet de soutenir la fructification qui se produit au bout de 3 ans. Elle peut se réaliser au moment de la floraison (dans le but de faciliter la pollinisation), après la pollinisation ou encore à l'automne.

Continuez à aérer le milieu de la couronne :

  • en conservant un nombre limité de :
    • 10-12 tiges;
    • 4-5 charpentières dans le cas du gobelet ou une répartition homogène le long du tronc dans le cas de l'arbre fléché ;
  • en supprimant en priorité les gourmands, les rameaux grêles, les rameaux ayant déjà fructifié, les rameaux infertiles ;
  • en coupant simplement la cime des branches âgées de 2 à 6 ans pour les obliger à ramifier. Les nouvelles pousses porteront ainsi des fleurs mâles et femelles l'année suivante.

3. Effectuez une taille de rajeunissement des touffes de noisetier

Le rajeunissement se fait essentiellement sur les touffes qui émettent facilement des drageons ou des gourmands pour remplacer de vieilles tiges.

Lorsque la pousse des principales tiges atteint de 5 à 15 cm de long, généralement au bout de 15 ans, il est temps de procéder à leur remplacement :

  • Coupez à la base avec une scie ou un sécateur de force 1/3 de la tige des touffes de manière homogène afin de ne pas défigurer le noisetier.
  • Supprimez aussi les rameaux grêles pour favoriser le percement des bourgeons de la base.
  • Au bout de 16 ans, ôtez un autre tiers de la tige.
  • Au bout de 17 ans, ôtez le dernier tiers.

À noter : Sur des sujets menés en gobelet ou en arbres-tiges, si des zones de pourriture, de chancre, des trous d'insectes paraissent sur des charpentières, vous pouvez aussi procéder à leur remplacement en suivant les pratiques d'une taille douce.

En conclusion

  • Le noisetier appartient à la catégorie des arbustes fruitiers, le tailler permet d’obtenir plus de fruits si les conditions climatiques sont bonnes.
  • Il est conseillé de tailler les noisetiers durant la période hivernale après la récolte des noisettes.
  • Une taille d’entretien est conseillée tous les ans pour obtenir toujours plus de noisettes dans votre fruitier, mais aussi et surtout pour façonner votre noisetier.

Ces pros peuvent vous aider