Réussir la taille des mûriers

Sommaire

Les mûriers sont des ronces, souvent croisées avec le framboisier pour donner une profusion de fruits rouges ou noirs à maturité, généralement assez gros. La plupart des variétés sélectionnées ne drageonnent pas comme les ronces sauvages : elles présentent des tiges sarmenteuses de 2 à 5 m, parfois sans épines, que l'on palisse et taille.

Voici quelques conseils pour réussir la taille des mûriers.

1. Palissez vos mûriers pour les tailler plus facilement

La vigueur des pousses de mûrier, qui atteignent plusieurs mètres de long, oblige à palisser l'arbuste pour éviter de s'empêtrer dans un enchevêtrement de tiges acérées.

Lors de la plantation, installez vos mûriers en ligne en les espaçant de 3 à 4 m sur le rang et de 2 à 3 m entre chaque ligne.

  • Plantez 2 piquets de 2 m de haut en les enfonçant de 30 cm et retenez-les par 2 câbles en oblique ancrés dans le sol.
  • Tendez 2 fils de fer horizontaux à 1 m et 1,50 m du sol.

Au printemps, palissez les tiges de chaque plant en formant un 8 couché :

  • Liez celles qui naissent au fur et à mesure de leur croissance d'un seul côté de la souche. Elles fructifieront l'année suivante sur les rameaux latéraux (ramifications courtes).
  • Au printemps suivant, les nouvelles tiges seront à palisser de l'autre côté de la souche.

Bon à savoir : cette séparation des tiges permet d'effectuer la taille des mûriers plus facilement à l'automne.

2. Taillez les mûriers

Tailler cette plante est indispensable pour son entretien et l’amélioration de la récolte de mûres.

Le meilleur moment pour la taille du mûrier blanc et du mûrier noir qui produisent des fruits est à la sortie de l’hiver, quand la plante reprend sa croissance. Si vous souhaitez tailler votre mûrier en plein hiver, choisissez le moment où la plante a perdu ses feuilles pour éviter l’écoulement de sève. Une taille effectuée au printemps risque de faire saigner les arbres et les exposer aux maladies.

La taille du mûrier à feuilles de platane peut s’effectuer en hiver, mais également en automne, après la chute des feuilles ou juste avant. La forme en parasol, qui ajoute d’ailleurs une touche esthétique au jardin, reste la taille la plus connue pour cet arbre.

Après la récolte des mûres, couvrez le sol avec une bâche pour récupérer les branches coupées. Équipez-vous de gants épais et d'un sécateur affûté pour procéder à la taille de vos mûriers. Assurez-vous que vos outils soient propres pour ne pas infecter la plante. Coupez au niveau de la souche toutes les tiges ayant fructifié qui sont en cours de dessèchement.

Supprimer les branches mortes peut s’avérer fastidieux, surtout lorsque la variété est épineuse. Pour réussir la taille des mûriers, choisissez bien les outils selon le diamètre des branches à couper. N’oubliez pas d’appliquer un cicatrisant sur les grosses plaies.

Bon à savoir : Les mûriers sont généralement autofertiles et plus productifs que les framboisiers. Leurs fruits, moins goûteux et parfumés, sont le plus souvent transformés en jus (qui joue aussi le rôle de colorant), compote, confiture, gelée ou bien congelés pour ôter la mèche centrale qui supporte les drupéoles (sphères juteuses du fruit).

Ces pros peuvent vous aider