Tuer un arbre

Sommaire

Pour gagner en luminosité dans votre jardin, parce qu’il est trop proche d’une construction ou qu’il est malade, il est parfois nécessaire de tuer un arbre. Trois méthodes permettent de tuer un arbre : la méthode mécanique, chimique, et par le feu. Voici ces méthodes expliquées pas à pas, une fois l’arbre abattu.

Consulter la fiche pratique

Zoom sur les méthodes pour tuer un arbre

Tuer un arbre peut se faire globalement de 3 façons :

  • Une méthode mécanique qui consiste à couper l'arbre le plus bas possible et araser éventuellement la souche avec une rogneuse de souche. Cette méthode est valable lorsque l'essence ne rejette peu ou pas. L'arasage demande un certain investissement et de la manutention puisqu'il faut louer l'engin puis le transporter jusqu'à la souche, à moins de faire appel à un paysagiste, mais l'avantage est que le résultat est immédiat.
  • La méthode chimique qui consiste à couper l'arbre et appliquer un produit de dessouchage systémique qui circule dans la sève jusqu'aux racines pour le faire mourir de façon définitive. Cette méthode comporte certains risques liés à l'usage de produits toxiques mais aussi à la proximité d'autres arbres susceptibles d'être touchés. Il est en effet fréquent que les racines de sujets proches soient greffées entre elles, même s'agissant d'essences différentes. Cette méthode demande aussi de la patience puisque la disparition de la souche requiert plusieurs mois, voire plusieurs années selon sa taille et la dureté du bois.
  • La méthode par le feu qui consiste à couper l'arbre et mettre le feu à la souche une fois qu'elle a commencé à sécher. Cette pratique risquée est parfois interdite par la réglementation de la commune.

Méthode 1 : Raboter la souche mécaniquement

L'abattage à culée blanche consiste à couper le tronc le plus près possible du sol à la tronçonneuse et de laisser la souche en place pourrir lentement. Celle-ci peut servir de décoration dans le jardin, de piédestal ou autres en attendant sa décomposition. Elle a parfois l'inconvénient d'attirer les termites près des maisons et d'engendrer des repousses.

Pour faire disparaître la souche sans l'arracher, on peut se servir d'une rogneuse de souche, appelée aussi raboteuse ou broyeuse de souche, dont il existe différentes tailles et puissances.

Il s'agit d'une machine motorisée à disque coupant, que l'on positionne devant la souche pour la grignoter jusqu'à une profondeur donnée par l'engin. La souche disparaît complètement de la surface du sol laissant un broyat qui finit par se tasser et se décomposer comblant ainsi le trou.

Broyeuse

Article

Lire l'article

L'opération peut se réaliser à tout moment de l'année.

Pour une plantation immédiate, il est préférable d'évacuer une partie du broyat et de mettre de la terre végétale à la place. Le bois de résineux en particulier peut présenter une certaine toxicité et ralentir la croissance des végétaux nouvellement plantés.

Comment procéder pour tuer un arbre avec une méthode mécanique

  • Assurez-vous de l'absence de réseaux souterrains en consultant les plans de la maison (conduite de gaz, d'électricité, d'eau, fosse septique).

Remarque : les réseaux sont aussi théoriquement signalés par un grillage avertisseur de couleur situé à 30 cm au-dessus du réseau : vert pour le téléphone (le plus superficiel, situé à 30-50 cm de la surface), rouge pour l'électricité (40-80 cm), jaune pour le gaz (40-80 cm), bleu pour l'eau potable (90-120 cm) et marron pour l'assainissement. S'ils sont enterrés correctement, le rognage ne devrait cependant pas les affecter.

  • Contrôlez l'absence d'enfants ou d'animaux à proximité du chantier.
  • Portez des bottes renforcées, des lunettes de protection et un masque pour éviter de respirer les poussières.
  • Dégagez le tour de la souche sur au moins 1 m de rayon pour éviter toute détérioration de matériel ou végétal. Placez une bâche tout autour si vous ne voulez pas souiller votre gazon, car l'engin projette des copeaux.
  • Positionnez la raboteuse devant la souche en la calant bien sur une surface plane et stable.
  • Démarrez le moteur puis descendez le disque en rotation pour le mettre en contact avec la souche. Le trajet du disque peut se faire à la main ou par le biais d'un dispositif de commande.
  • Faites pivoter le disque de droite à gauche de manière à grignoter la souche de façon régulière.
  • Ratissez la zone pour aplanir.

Méthode 2 : Dévitaliser une souche chimiquement

Cette technique consiste à injecter un produit qui accélère la décomposition du bois. Ce moyen évite que la souche n'émette des rejets parfois à plusieurs mètres du tronc comme c'est souvent le cas avec le peuplier, le saule, le mimosa ou le sumac de Virginie.

Cela demande plusieurs mois et requiert parfois une nouvelle injection lorsque les sujets sont vigoureux. Il est ensuite facile de tirer sur la souche, de donner des coups de pioche voire d'y mettre le feu (si autorisation de votre mairie) pour l'éliminer de la surface du sol.

La période la plus adaptée se situe généralement en automne, période de descente de sève qui entraîne le produit vers les racines.

Actuellement, peu de produits sont autorisés du fait de leur dangerosité d'emploi et leur toxicité par rapport à l'environnement aquatique en particulier. Le sulfamate d’ammonium et le chlorate de soude ne sont ainsi plus autorisés en France.

Les produits à base d'ester éthylique (2,4 D) ou fluroxypyr mélangé à du triclopyr ou bien à base de glyphosate sont les seuls homologués (04-2016) pour dévitaliser les souches d'arbre. On peut avantageusement employer du sel d'Epsom (sulfate de magnésium) voire du sel gemme brut (chlorure de sodium + traces d'autres éléments chimiques employés comme sel de déneigement) ou des gousses d'ail comme moyens naturels moins agressifs pour l'environnement et les autres végétaux.

Les sels agissent simplement en déshydratant les tissus par osmose. Le sulfate de magnésium est par ailleurs utilisé comme engrais pour les plantes et ne risque pas d'intoxiquer le sol. Il est souvent vendu en pharmacie pour ses bienfaits pour la santé.

L'ail libère des substances toxiques en germant qui circulent dans la sève et tuent l'arbre. Cela n'a pas d’impact sur la décomposition du bois qui prend alors beaucoup de temps, mais cette technique évite les rejets de souche et reste écologique.

Comment tuer chimiquement un arbre

  • Portez un vêtement de protection étanche, des gants et des lunettes selon la dangerosité du produit utilisé.
  • Perforez la surface de la souche avec des trous verticaux de 10 ou 15 cm de profondeur, espacés de 10 cm à l'aide d'une perceuse, d'une vrille ou bien entaillez-la avec la tronçonneuse.

Conseil : avec les essences qui rejettent beaucoup, perforez bien juste sous l'écorce de l’arbre afin que le produit migre dans les vaisseaux conducteurs de sève encore actifs ainsi que sur le départ des grosses racines apparentes.

  • Introduisez la poudre ou les cristaux dans chacun des trous jusqu'à mi-hauteur à l'aide d'un entonnoir. Dans le cas de sel, finissez de remplir les trous avec de l'eau puis rebouchez-les avec des chevilles ou des bouchons de liège. On peut aussi les remplir d'une solution saturée en sel (ajoutez du sel dans de l'eau jusqu'à ce que les cristaux ne puissent plus se dissoudre) pour un effet plus rapide.
  • Couvrez ensuite la souche d'un plastique noir maintenu avec des pierres. Ôtez les bouchons de temps à autre pour vérifier le niveau du produit et complétez si nécessaire.
  • 3 à 4 mois suffisent en général pour assécher ou décomposer la souche qui peut alors être détruite à coups de pelle ou de hache.

Méthode 3 : Mettre le feu à une souche

La méthode par le feu consiste à mettre le feu à la souche recouverte de brindilles bien sèches avec éventuellement un peu de pétrole.

Vérifiez en premier lieu si l'écobuage est autorisé dans votre commune et à quelle période.

La souche doit être éloignée d'au moins 2 m de tout autre arbre ou de bâtiments.

Comment tuer un arbre avec le feu

  • Sortez votre tuyau d'arrosage pour intervenir rapidement en cas de besoin.
  • Percez la souche de trous de 20-30 cm sur 1 cm de diamètre et remplissez-les de pétrole, ou recouvrez la souche déjà un peu sèche de branchages secs.
  • Puis mettez le feu tout en surveillant.
  • Lorsque suffisamment de braises se sont formées, ôtez le surplus de branches et laissez les braises sur la souche pour qu'elles finissent de la consumer lentement.

Les autres méthodes

D’autres techniques sont envisageables pour détruire des arbres :

  • Les clous en cuivre : effectuez une coupe à la base et insérez des clous en cuivre dans le tronc des arbres. Enfoncez ces clous jusqu’à la partie inférieure du tronc. Il est possible également de faire un trou et d’insérer des tuyaux en cuivre ;
  • Le vinaigre agricole : il contient 20 % d’acide acétique et peut avoir un effet sur les racines. Essayez de mettre du vinaigre sur ces racines pour les affamer. Cette méthode peut être combinée avec l’utilisation de sel ;
  • L’eau de Javel : elle tue les micro-organismes assurant l’aération du sol et la nutrition des arbres ;
  • L’annélation : il s’agit ici de retirer l’écorce de l’arbre sur tout le tronc. L’annélation permet de limiter les flux de sève, ce qui engendre in fine la destruction de l’arbre. Sans son écorce, l’arbre ne peut effectivement plus transporter la sève vers les racines. Cela évite la formation de rejets de souche.

En conclusion :

  • Raboter, dévitaliser et mettre le feu : voici les 3 solutions pour détruire un arbre
  • Herbicide, cuivre, eau de Javel, sel et autres produits chimiques permettent de dévitaliser des arbres
  • Abattre un arbre et assurer sa destruction totale peut prendre du temps selon la solution choisie

Ces pros peuvent vous aider