Palisser un arbre

Sommaire

La palmette Verrier, le cordon, le double U sont les formes courantes des pommiers et poiriers palissés, héritées des jardins du potager du roi à Versailles. Les branches charpentières doivent suivre un plan parallèle au palissage et s’orienter de différentes manières selon la forme choisie (à l’horizontale pour le cordon, en oblique pour la palmette à la diable…). La longueur totale des charpentières atteint 3-4 mètres.

La forme la plus aisée à conduire est la palmette double U. La technique décrite vous servira de base pour éventuellement la transposer à d'autres formes plus simples (cordon, palmette U simple, palmette à la diable) ou plus complexes (palmette Verrier, drapeau marchand, palmette oblique…).

Voici les étapes à suivre pour palisser un arbre.

Zoom les arbres palissés

Caractéristiques des arbres palissés

  • L’arbre reste compact, est assez facile à entretenir et conserve une régularité de production au fil des ans.
  • Exposé au sud ou à l'ouest, il bénéficie de conditions idéales abritées du vent et profite de la chaleur du mur.
  • En revanche, ces arbres demandent un tuteurage durant toute leur vie ainsi qu'une taille très régulière et minutieuse que l’on appelle la « taille trigemme », soit à 3 yeux.
  • L'obtention de ces formes réduites implique que le scion soit greffé sur un porte-greffe de faible vigueur. Lors de l'achat d'un scion à former, vérifiez que le porte-greffe soit de type :
    • Mac 9, Pajam (M9) voire M26 ou M106 pour les pommiers ;
    • cognassier A d'Angers ou O.H.F.333 (tous plus vigoureux que chez les pommiers) pour les poiriers ;
    • prunier Saint Julien pour les pêchers ;
    • Maxma 14 ou Colt pour les cerisiers.
Lire l'article

Zoom sur la taille en palmette double U

Lors d'une taille en palmette double U, le tronc se divise en 2 tronçons courts qui portent à leur tour 2 axes verticaux distants de 30 cm, formant un U :

  • La première ramification se situe à 30 cm du sol.
  • La seconde se trouve 20 cm au-dessus.
  • La hauteur totale de l'arbre est comprise entre 2,20 m et 2,50 m.
  • Les plants exigent une distance minimale de plantation de 1,20 m le long d'un mur ou d'une ligne de piquets.
  • La durée de la formation est de 4 ans en pépinière puis de 3-4 ans au verger.

 

1. Premier hiver : réalisez le palissage et rabattez le scion

Construisez le palissage

Si vous installez votre arbre contre un mur, choisissez une exposition au sud ou à l'ouest. Sinon, orientez le palissage dans la direction nord-sud afin que les 2 faces soient éclairées de la même façon.

  • Installez 5 fils de fer tendus entre 2 piquets, espacés en partant du sol de 30-20-50-50-50 cm.
  • Placez 4 baguettes verticales en bambou espacées de 30 cm qui serviront à diriger les 4 axes du double U.
  • Plantez un ou plusieurs scions espacés de 120 cm.

Rabattez le scion

  • En mars, rabattez (coupez) le scion à 37 cm du sol.
  • Supprimez avec le doigt les 2 bourgeons situés au-dessus du premier fil posé à 30 cm de haut. Cette portion de tronc servira d'onglet pour tuteurer l'axe.
  • Sélectionnez 3 beaux bourgeons en éborgnant les autres. Crantez le plus bas en formant un arc de cercle assez profond dans l'écorce au-dessus de l'œil. Cette technique permet d'augmenter le flux de sève brute vers le bourgeon et d'inciter ce dernier à se développer. Pour réaliser un crantage :
    • À l'aide d'un greffoir, pratiquez une première entaille à 1 cm au-dessus du bourgeon en forme d'accent circonflexe.
    • Réalisez une seconde entaille plus ouverte en dessous, à 2-3 mm de profondeur, de manière à extraire une portion d'écorce et de bois en forme de bouche ouverte.

2. Première saison de végétation : orientez les pousses

Les 3 bourgeons sélectionnés vont donner naissance à 3 pousses :

  • Courbez les 2 plus hautes, l'une vers la droite et l'autre vers la gauche, lorsqu'elles mesurent 25 ou 30 cm de long, et maintenez-les par un lien souple au premier fil de fer.

Important : évitez de trop serrer le lien qui risque d'étrangler la tige. L'osier (appelé vîme), le tissu intissé, le caoutchouc, la ficelle ou le raphia sont conseillés pour ce type d'attache mais cela ne dispense pas de contrôler régulièrement que les tiges ne sont pas déformées par une pression trop forte.

  • La troisième pousse sert de secours en cas de casse de l'une des deux autres lors du pliage. Supprimez-la si l'opération s'est bien déroulée.
  • En cours de saison, fléchissez à nouveau les 2 pousses pour les orienter dans le sens vertical. Servez-vous des premier et deuxième fils de fer pour les maintenir de façon à former un U dont les 2 branches sont distantes de 60 cm.
  • Supprimez l'onglet en coupant à ras de la courbure de la dernière pousse avec une coupe en biseau.
Consulter la fiche pratique

3. Deuxième hiver : rabattez une seconde fois les axes

  • Rabattez les 2 axes à 7 cm au-dessus du deuxième fil. Formez un onglet comme précédemment afin de les fixer au fil.
  • Conservez 3 bourgeons non tournés vers le mur, éborgnez les autres puis crantez le troisième en partant du haut. Le bourgeon d'extrémité doit être orienté vers l'avant de la palmette.
  • Supprimez les gourmands.

4. Deuxième saison de végétation : orientez les pousses une nouvelle fois

  • Fléchissez 2 pousses sur chacun des 2 brins lorsqu'elles mesurent 25-30 cm de long.
  • Supprimez la troisième pousse de secours si elle n'a pas servi.
  • En cours de saison : réorientez les pousses dans le sens vertical en vous servant des baguettes pour les tuteurer.
  • Supprimez toutes les autres pousses apparaissant sur le tronc.

5. Fin du troisième hiver : rabattez les axes verticaux

  • Raccourcissez les 4 prolongements des deux tiers de leur longueur, soit à 20 cm au-dessus du deuxième fil.
  • Diminuez les pousses apparues le long du premier fil afin de les transformer en branches fruitières (coursonnes). Laissez seulement 3 yeux bien formés.
Consulter la fiche pratique

6. Troisième saison de végétation : éliminez les gourmands

  • Ôtez les repousses nombreuses aux zones de courbure.
  • Pincez les autres pousses situées le long des 4 axes verticaux.

7. Achevez la formation de votre arbre palissé

  • Rabattez de moitié les prolongements des 4 axes (sur la pousse de l'année) lors du quatrième hiver. Le dernier bourgeon doit être orienté vers l'avant.

Bon à savoir : les plants sont généralement vendus à ce stade pour être plantés en verger car des boutons sont déjà formés dans la partie basse du double U.

  • Il faudra sans doute éclaircir les jeunes fruits en juin de la cinquième saison, de façon à ne laisser que 10 à 15 fruits par mètre de charpentières.
  • Débutez la taille de fructification, soit une taille trigemme, en pinçant les coursonnes à 5 feuilles durant l'été, 3 yeux durant l'hiver.
Lire l'article
  • Rabattez au cours des 5e, 6e et 7e hivers les 4 charpentières du tiers de leur longueur jusqu'à ce qu'elles atteignent 2 m de haut. Un épointage chaque hiver permettra de maintenir les axes à 2,50 m maximum : une pousse située plus bas pourra servir de relai au prolongement de l'axe.
  • Éliminez les gourmands qui pourraient concurrencer les charpentières.

La formation du double U s'achèvera au bout des 3 ans qui suivent.

Ces pros peuvent vous aider