Débardage

Sommaire

Afin de faciliter les opérations de déforestation, on emploie encore de nos jours un procédé très ancien que l'on appelle le débardage. Selon la technique employée, l'impact sur l'environnement est différent. Mais certaines configurations de terrain comme un fort relief obligent parfois à faire appel à un procédé polluant. C'est dans ce zoom que nous allons découvrir quelques techniques de débardage.

Débardage : définition

Le débardage est une opération qui consiste à évacuer les arbres abattus du lieu de coupe. Celui-ci est un espace boisé. Ce procédé s'avère plus ou moins délicat selon le lieu de déforestation. Pour débarder, il est nécessaire :

  • D'utiliser un moyen motorisé ou non, adapté à la configuration du terrain.
  • De prévoir un lieu de dépôt facilement accessible par un engin motorisé pour que le bois puisse être transporté par la suite dans une scierie ou sur tout autre site.

Bon à savoir : le débardage est également employé dans les carrières pour le stockage de pierres.

Techniques de débardage

Les différentes techniques de débardage les plus utilisées sont l'énergie animale, l'énergie mécanique et l'énergie mécanique des courants marins.

Énergie animale

Selon les pays, on a par exemple recours :

  • au cheval,
  • à l'éléphant,
  • au bœuf.

Sous nos latitudes, le cheval est l'animal qui se prête le mieux à ce type d'opération. Un seul cheval est capable de tracter 200 kg. Un attelage de deux chevaux peut tirer 500 kg.

À noter : cette technique de débardage par traction animale s'avère beaucoup plus longue qu'un autre procédé.

Toutefois, ce moyen de traction est particulièrement utilisé lorsque :

  • le sol est sinueux et/ou pentu,
  • l'accès est difficile à tout véhicule motorisé,
  • l'accès est interdit à tout engin à moteur.

L'énergie animale présente d'autres avantages car :

  • elle limite la déformation du terrain (tassement, ornières, etc.) ;
  • elle respecte l'environnement : en effet, elle n'entraîne pas de pollution.

Énergie mécanique

Les engins et le matériel utilisés pour le débardage sont les suivants :

  • L'ébrancheuse appelée aussi débardeuse : engin généralement monté sur chenilles et destiné à lever et à déplacer des troncs d'arbres à l'aide d'un bras articulé muni de fortes mâchoires.
  • Le treuil forestier : engin forestier en forme de bouclier qui permet d'évacuer les bois par poussée.
  • Les pinces : matériel forestier attelé à l'arrière d'un tracteur. Elles permettent de transporter le bois jusqu'au site de stockage.
  • L'élingue : sangle destinée au levage et à la traction du bois. Cette sangle est suffisamment résistante pour supporter des charges lourdes et les tirer derrière un tracteur agricole.

Énergie mécanique des courants marins

Le débardage est effectué par flottage sur la mer, un fleuve, une rivière. Une fois sur la rive, le bois est remorqué jusqu'au dépôt.

Bon à savoir : la technique du débardage par voie aérienne est beaucoup plus rare qu'avec l'énergie animale ou l'énergie mécanique, voire le flottage. Ce procédé est en effet plutôt utilisé dans les zones montagneuses et fait appel à un hélicoptère. On l'utilise depuis 1975 en France. Quant au débardage par câble en acier appelé aussi téléphérage, il est moins onéreux que le débardage par voie aérienne.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider